Paroles.cc

Les paroles de la chanson
« L'institutrice de quimperlé »
Gilles Servat

Y avait une institutrice
A Sainte-Anne de Quimperlé
Qui, n’y voyant pas malice,
Epousa un divorcé

{Refrain:}
Vive les culs-bénits, ma mère
Vive les culs-bénits
Vive les culs-bénits, ma mère
Vive les culs-bénits

Elle fut mise à la porte
Sans aucune hésitation
Faut pas de gens de cette sorte
Dans une bonne institution

{au Refrain}

Elle plaida, l’institutrice,
Devant sa juridiction
Obtint en bonne justice
Sa réintégration

{au Refrain}

Eux, y avait les hypocrites
Les chafouins, les trop nourris
Les foutriquets, les jésuites
Et plein d’autres petits d’esprit

{au Refrain}

Ils lui ont fait des vacheries
Et des emmerdements
Et lui f’ront des avanies
Jusqu’à ce qu’elle foute son camp

{au Refrain}

Morale :

Il faut se mettre à la… colle
Beaucoup de curés le font
Pour garder dans son école
Sa considération

{au Refrain}

#FIN#