Paroles.cc

Les paroles de la chanson
« Les poupées »
GiedRé

Tu faisais pas trop la maline
Déjà à l’usine
Quelque part là-bas en Chine
Ou aux Philippines
T’avais un peu une drôle de tête
Avec dessus quelques bouclettes
La bouche ouverte tout le temps
Pour satisfaire le client
Quelles étaient longues ses heures à l’entrepôt
Avant d’embarquer sur la cargo
Où tu aurais tout le temps de penser
A où tout ça te mènerait

Que deviennent les poupées
Une fois gonflées, utilisées
Sans même être vidées
Jusqu’à en crever

Finirais-tu avec un monsieur gentil
Un peu timide un peu mal dans sa vie
Qui cherche un peu de compagnie
Pour réchauffer ses nuits
Serait-ce avec un voyageur
Peut-être un routier au grand coeur
Lassé des filles d’aires d’autoroutes
Qui ne lui laisse en souvenir
Que quelques croûtes
Serait-ce avec un monsieur très très laid
Un dont personne ne voudrait
Qui allait se venger sur toi
De toutes les femmes
Qui crient quand elles le voient

Que deviennent les poupées
Une fois gonflées, utilisées
Sans même être vidées
Jusqu’à en crever

Mais pendant que tu penses à où tu finiras
Je me demande comment tu ressusciteras
Après la poubelle jaune quelle sera ta destinée
Comment seras-tu recyclée?
Fera-t-on de toi des pots de yaourts pour bébés
Ou des sets de tables imprimé palmiers
Retrouvera-t-on des bouts de ton plastique
Dans les fourchettes de nos pique-nique
Peut-être seras-tu la bouteille d’eau
Qui sauvera promeneur perdu en rando
Qui en buvant son salut
Honorera ta mémoire
Sans même le savoir

Que deviennent les poupées
Une fois crevées
Où s’en vont et que deviennent
Les petits bouts d’elle