Paroles.cc

Les paroles de la chanson
« René bouteille »
La Tordue

A l’heure où les étoiles tombent
Il creuse la sienne
Plus pâle qu’une ombre
Qui boit de la verveine

Il chante il chante
Mais c’est l’air de la mer
Qui bientôt le tourmente
Et lui vole sa prière {x2}

Depuis qu’il a vu le jour
Il a trimardé sur terre
Mais il a pas eu plus d’amour
Qu’un sac de pommes de terre

Il chante il chante
Mais c’est de l’eau amère
Qui lui coule ardente
Brûlure à ses paupières {x2}

Ses vieux l’ont pas r’connu
Alors il est allé s’faire voir
Par le monde et ses rues
Il a mangé son pain noir

- On peut pas tout avoir...
Ouais mais quand on n’a rien eu

Et nul n’a répondu
Quand il voulait savoir
Et son cœur s’est fendu
D’essuyer tant d’déboires

Il est tombé des nues
Il s’est même fait trottoir
Puis porté disparu
Par des gens trop bavards

- Chacun vaut son voisin...
Sauf quand c’est un vaurien

Battant pavé et breloque
Il a le scorbut à l’âme
Et son cœur soliloque
Sans but le pauvre diable

Il a la tête tordue
Essoré d’une oreille
C’est pas d’avoir trop bu
C’est d’être né Bouteille

Il chante il chante
Il voulait boire la mer
Qui sur ses joues serpente
Les soirs de trop d’misère {x2}

La mer la mer
C’est elle qui le hante
Dans son cœur une arrière-
Saison d’écume qui chante

Dans l’miroir aux étoiles
Dans l’océan sa planque
D’alouette en cavale
Il a jeté son ancre

Il chante il chante
Mais c’est bientôt la mer
Qui vient couvrir sa plainte
Au creux d’sa dernière bière

Il chante il chante
Son chant de vagabond
C’est maintenant la mer
Qui roule sa chanson {x2}